Firmin-Girard est présent dans de nombreux musées en France et à l’étranger. Ses œuvres conservées illustrent les différentes facettes de son travail en même temps que les étapes de sa carrière artistique depuis ses études au sein de l’atelier Gleyre et de l’Ecole des Beaux-Arts où il s’initie à l’art académique, puis lors de ses […]

C’est lors de l’Exposition Universelle de 1855 à Paris qu’une place est pour la première fois, assignée aux Beaux-Arts, qui n’étaient pas présents dans la première Exposition de Londres. La France, « Mère des Arts et du Goût » , décide de réserver aux Beaux -Arts une place significative et leur affecte un bâtiment pour abriter plus de 5000 […]

Quand il n’habille pas ses personnages en costume d’époque, Firmin-Girard suit de près la mode. Les tenues, notamment celles portées par les femmes, dans ses tableaux sont des éléments essentiels de leur composition mais aussi de précieux témoignages de l’évolution de la société à la fin du XIXème siècle et au début du XXème. C’est l’époque où la mode féminine,  renoue avec un rôle […]

Les naissances de Jeanne en 1874 et de Marc en 1875 suscitent chez Firmin-Girard un désir d’intimité familiale qu’il transpose dans des scènes de vie où il représente ses jeunes enfants. Le bonheur transparaît dans ses compositions qu’il expose au salon de 1875. Dans le jardin de la marraine la petite Jeanne donne la main à […]

Ses camarades de l’atelier Gleyre l’avaient surnommé « le dernier des paysagistes ». Firmin-Girard a découvert le paysage à Barbizon, à la suite des  peintres, les Corot, Millet, Diaz, Théodore Rousseau, Jules Breton qui ont fréquenté, les premiers, cette région de Fontainebleau dès les années 1820.  Tandis qu’il étudie dans l’atelier Gleyre et à l’Ecole des Beaux-Arts et […]

Firmin-Girard a peint un nombre limité de portraits préférant les scènes dans lesquelles ses personnages, parfois en gros plan, s’adonnent à leurs occupations. Alors qu’il est encore étudiant, au cours des années 1860, il peint des portraits suite à des commandes ou pour des membres de sa famille. Il fait aussi le portrait de ses hôtes […]

C’est au début des années 1870 que Firmin-Girard découvre les falaises de Normandie et la côte qui s’étend de la vallée de la Bresle au sud à la baie de la Somme. La ligne de chemin de fer de Paris à Eu qui longe la vallée de la Bresle vient d’ouvrir, rendant ce littoral accessible à quelques […]