Author Archives: Patrick Faucheur

FIRMIN-GIRARD au Salon des Refusés

Suite à la fronde des artistes dont le jury du Salon de 1863 n’avait pas sélectionné les œuvres, l’Empereur Napoléon III autorise la création du Salon des Refusés. C’est là, dans une salle voisine du palais de l’Industrie, que sont, dès lors, exposés ceux que Baudelaire qualifie de « vrais chercheurs ». Manet présente son Déjeuner sur […]

FIRMIN-GIRARD fait des esquisses de ses personnages

Préalablement à ses grandes compositions, Firmin-Girard se livre à un véritable travail de portraitiste pour ses personnages qui prendront place notamment dans ses scènes parisiennes, les halles, les quais ou les places. Il peint sur le vif ces hommes et ces femmes, simples passants ou s’affairant à une activité en lien avec le lieu ou la scène qu’il […]

FIRMIN-GIRARD caricaturé

  Au milieu du XIXème siècle le salon caricatural caractérisé par un assemblage de parodies d’œuvres exposées au Salon annuel a connu un certain essor. C’était une sorte de compte-rendu en images humoristiques qui se présentait sous la forme d’un journal ou d’un petit livret, voire parfois de séries dans des revues illustrées. Ces salons […]

FIRMIN-GIRARD au musée

Firmin-Girard est présent dans de nombreux musées en France et à l’étranger. Ses œuvres conservées illustrent les différentes facettes de son travail en même temps que les étapes de sa carrière artistique depuis ses études au sein de l’atelier Gleyre et de l’Ecole des Beaux-Arts où il s’initie à l’art académique, puis lors de ses […]

FIRMIN-GIRARD et les expositions universelles de Paris

C’est lors de l’Exposition Universelle de 1855 à Paris qu’une place est pour la première fois, assignée aux Beaux-Arts, qui n’étaient pas présents dans la première Exposition de Londres. La France, « Mère des Arts et du Goût » , décide de réserver aux Beaux -Arts une place significative et leur affecte un bâtiment pour abriter plus de 5000 […]

FIRMIN-GIRARD observateur fidèle de la mode

Quand il n’habille pas ses personnages en costume d’époque, Firmin-Girard suit de près la mode. Les tenues, notamment celles portées par les femmes, dans ses tableaux sont des éléments essentiels de leur composition mais aussi de précieux témoignages de l’évolution de la société à la fin du XIXème siècle et au début du XXème. C’est l’époque où la mode féminine,  renoue avec un rôle […]

FIRMIN-GIRARD en famille

Les naissances de Jeanne en 1874 et de Marc en 1875 suscitent chez Firmin-Girard un désir d’intimité familiale qu’il transpose dans des scènes de vie où il représente ses jeunes enfants. Le bonheur transparaît dans ses compositions qu’il expose au salon de 1875. Dans le jardin de la marraine la petite Jeanne donne la main à […]