Falaises et bord de mer par FIRMIN-GIRARD

C’est au début des années 1870 que Firmin-Girard découvre les falaises de Normandie et la côte qui s’étend de la vallée de la Bresle au sud à la baie de la Somme. La ligne de chemin de fer de Paris à Eu qui longe la vallée de la Bresle vient d’ouvrir, rendant ce littoral accessible à quelques heures de Paris. Séduit par le paysage des falaises et le spectacle de la mer et du ciel qui prennent des couleurs différentes à chaque heure de la journée, il décide  en 1877 de se faire construire une villa dominant la mer à Onival, petit bourg à proximité d’Ault. Il vient de vendre son Quai aux fleurs qui lui a rapporté une somme importante ce qui lui permet d’investir dans une résidence en bord de mer.

Onival est, à cette époque, un petit bourg habité par des familles de pêcheurs vivant dans des petites maisons basses au toit de chaume.

peche Image1

Le pêcheur de crevettes


Capture.PNG

La pêcheuse de vers


onival Image1

Visite à la chaumière des pêcheurs

La villa, du nom de Saint Luc, le saint patron des peintres est la première à être construite dans ce petit bourg de pêcheurs. Firmin-Girard qui s’est aménagé un atelier au dernier étage avec une immense vue sur la mer, passe les mois d’été à peindre dans la région. Lorsqu’il quitte sa villa, il ramène à Paris ses tableaux qu’il présente à Paris au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à laquelle il adhère en 1890.

Il fait venir ses amis. D’autres villas se construisent petit à petit et le petit bourg prend au fil des années une allure de station balnéaire. Les parisiennes dans des tenues à la mode côtoient les familles de pêcheurs.

IMG201561013225687426

Onival, prairie et villas

La grande plage qui se découvre à marée basse se remplit d’estivants dont les plus audacieux  s’aventurent dans les vagues.

plage-ombrelle-rouge

Femme à l’ombrelle sur la plage


peche-4image1

la partie de pêche

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :