Où l’on retrouve un tableau de FIRMIN-GIRARD disparu à Chicago

 

Le choix des plantes exposé au Salon de 1892

L’American Art News du 18 janvier 1908 relatait l’aventure rocambolesque d’un tableau de Firmin-Girard disparu 15 ans auparavant, lors de l’envoi de 12 tableaux pour l’exposition universelle de Chicago de 1893, événement d’une grande renommée qui commémorait le 400 ème anniversaire de la découverte du Nouveau Monde. Elle faisait suite à l’Exposition Universelle de Paris de 1889 dans laquelle Firmin-Girard avait déjà exposé quelques unes de ses œuvres. A cette époque il était connu des collectionneurs américains, puisque ses tableaux se vendaient par l’intermédiaire de son marchand new-yorkais Knoedler.

Georges Fisk Comfort, conservateur du musée de Syracuse dans l’Etat de New-York venait, en effet, de prendre contact avec Firmin Girard pour lui faire savoir qu’il avait identifié un tableau dont il avait eu connaissance dans des circonstances particulières. Ce dernier a, tout de suite, reconnu l’un de ses tableaux disparus.

IMG201612513354412998

Lettre du Dr Fisk Comfort à Firmin Girard

Il avait été trouvé par un pêcheur dans le marais de Montezuma proche de Syracuse, au milieu des roseaux baignant, en partie, dans l’eau. Celui-ci l’a d’abord conservé puis vendu à une de ses relations qui l’a fait restaurer, sans en connaître ni l’origine, ni la valeur. Toutefois désireux d’en savoir plus, il l’a montré au musée de Syracuse dont le conservateur n’a pas eu de mal à l’identifier.

Georges Fisk Comfort fondateur et directeur du collège des Beaux-Arts de l’Université de Syracuse ainsi que du musée de la ville était, en effet un fin connaisseur de la peinture, en particulier, française. Ayant vécu quelques années auparavant à New-York, il fréquentait les galeries et les marchands d’art et aurait été à l’origine de la création du Metropolitan Museum.

Après des échanges avec le détenteur du tableau, Firmin-Girard décida de le céder au musée de Syracuse qui l’exposa dans son bâtiment d’origine. Le musée s’est transformé depuis devenant l’Everson Museum que l’on connaît aujourd’hui et où figurent principalement des artistes américains.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :