Retour à l’antique

IMG201611719243143767

© Jean Lepage, Ville de Narbonne

Ulysse et les sirènes, 1864

Signée et datée en bas à gauche

Huile sur toile, 102 x 190 cm

Conservation: Musée d’Art et d’Histoire, Narbonne

Provenance: Don de l’Etat

Exposition: Salon des Artistes Français, 1864, Palais des Champs-Elysées. Tableau exempté, sans examen

Bibliographie:

  • Fil Eugène, Catalogue raisonné des objets d’art et de céramique du musée de Narbonne, Narbonne, 1877, n° 83
  • Berthoumieu Louis, Catalogue descriptif et annoté des peintures et sculptures, Toulouse, 1923, n° 126
  • Lepage Jean, Les peintures du musée d’art et d’histoire du musée de Narbonne, Narbonne, 2009, n° 228

Pendant qu’il concourt pour le prix de Rome, il peint avec une diversité de style et de sujet, passant de scènes antiques à des thèmes historiques ou religieux et il développe une liberté de ton mêlant touches impressionnistes et académisme. Il crée selon ses envies, contestant, à sa façon, la hiérarchie des genres.

Dans Ulysse et les sirènes, il rend hommage à son maître Charles Gleyre par certains rappels à son œuvre et son traitement à l’antique, mais, tel Ulysse, il manifeste sa volonté de suivre les sirènes.

Il reproduira, quelques années plus tard, en 1867, Ulysse et les sirènes et Le jugement de Pâris sur les murs du château de son ami Paul Vayson.

IMG20151231533292822

Ulysse et les sirènes, 1867

IMG2015123153328807462

Le jugement de Pâris, 1867

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :