Première toile au Salon

Image2

Saint Sébastien, 1859

Huile sur toile,  214 x 127 cm

Au verso: tampon au pochoir, J.BOVARD TOILES ET COULEURS RUE DE BUCI 15 PARIS, maison BOVARD active de 1854 à 1862

Conservation: collection particulière (Royaume-Uni)

Exposition: Salon des Artistes Français, 1859, N°1266

Provenance: Cambi, Milan, juin 2008, vendu comme œuvre anonyme d’une école italienne du XVII ème siècle

Bibliographie: Nadar, « Nadar Jury au Salon de 1859 », in Le journal amusant, 16 juillet 1859, p.3

Alors qu’il fréquente encore l’atelier de Charles Gleyre et qu’il est étudiant à l’Ecole des Beaux-Arts pour concourir au Prix de Rome, Firmin-Girard présente, en 1859, sa première toile au Salon des Artistes Français. Son Saint Sébastien qui voisine celui de Delacroix décrit par Baudelaire comme « un délice de tristesse », est pour Firmin-Girard l’occasion de montrer, alors qu’il n’a que 20 ans, sa maîtrise du dessin et de la reproduction du corps humain,  acquise à l’ Ecole des Beaux-Arts et dans les ateliers de modèle vivant.

C’est l’époque où il peint des scènes religieuses pour l’abbé Migne, dans ses ateliers catholiques de Montrouge. Cette toile aurait, peut-être, fait l’objet d’une commande d’une église, notamment, compte tenu de son format.

On retrouve, en arrière plan du personnage, un décor qui évoque les montagnes du Bas-Jura dont il était originaire et une façon de traiter le clair-obscur que l’on pourra observer plus tard, par exemple, dans son épreuve pour le Prix de Rome de 1861, La mort de Priam.

%d blogueurs aiment cette page :